Information sur la toxine botulique ou Botox®

Le Docteur Marie Laure Berges, médecin sexologue et esthétique dans les Landes, vous informe sur les injections de toxine botulique en médecine esthétique.

La toxine botulique de type A ou Botox® est un médicament myorelaxant. Elle bloque la libération d’acétyl choline dans la jonction neuromusculaire, entrainant une dégénérescence des terminaisons.

Après un certains temps, la formation de nouvelles terminaisons rétablit une conduction normale.

La toxine botulique est aussi utlisé dans d’autres indications comme :

  • L’hyperhidrose axillaire sévère,
  • l’hyperactivité du muscle Détrusor entrainant une incontinence urinaire,
  • les blépharospasmes,
  • les torticolis spasmodiques,
  • le bruxisme,
  • migraine,
  • vaginisme.

Elle est contre indiquée chez la femme enceinte ou allaitante et chez les patients atteints de maladies musculaires.

La toxine botulique, au niveau de la partie haute du visage, par son mécanisme d’action au niveau de la plaque motrice du muscle permet de traiter les rides glabellaires (intersourcilières ou ride du lion), de la patte d’oie, des rides transverses du front, et crée ainsi une illumination du regard, un relâchement avec aspect moins sévère lors du froncement des sourcils.

Au niveau de la partie moyenne, la toxine botulique traite les muscles du nez :

  • Bunnylines
  • Narines
  • Pointe du nez
  • Lèvre supérieure (code barre)

Au niveau de la partie inférieure :

  • Sourire Gingival
  • Menton
  • Muscles abaisseurs de la bouche
  • Plathysma ou muscles du cou (cordes)

L’effet du Botox® est visible en moyenne à partir du 15 ème jour et dure entre 4 et 6 mois.

La première année, vous devez prévoir une séance tous les 4 mois, puis tous les 6 mois et une fois par an pour obtenir des résultats durables.

Il est conseillé de ne pas s’allonger durant les 6 h qui suivent l’injection, afin que le produit reste bien en place dans le muscle.

La toxine botulique permet également le traitement de l'hyperhidrose axillaire (transpiration excessive des aisselles) et palmaire (transpiration excessive des mains).

Une injection dans chaque aisselle, résultats à partir du 4 ème / 7 ème jour, nouvelle injection a 7 mois ou avant selon les cas.

Contre indications : maladies neuro musculaires, certains antibiotiques.

A consulter dans cette rubrique
Tarifs
Tarifs
Contactez le cabinet
06 77 46 39 16