Sexualité esthétique chez la femme dans les Landes

Le Docteur Marie Laure Berges, médecin sexologue et esthétique dans les Landes, vous informe sur la sexualité  esthétique chez la femme.

La santé sexuelle fait partie intégrante de la Santé en général et les troubles sexuels, aussi bien chez la femme que chez l’homme doivent être pris en charge ,c’est pourquoi le Docteur Marie Laure Berges, médecin Sexologue vous aide par différentes approches thérapeutiques à retrouver une sexualité épanouie.

Les organes génitaux féminins, comme tous les autres organes ne sont pas insensibles au temps qui passe.

Lors de la ménopause, les tissus formant la région vulvaire sont affectés par la baisse de la production d’oestrogènes. La muqueuse vaginale s’aminçit, devient moins hydratée et se fragilise. Le vagin perd de son élasticité. Le risque d’infection vaginale augmente et ces gênes peuvent entrainer des désagéments dans la vie quotidienne.

Ce manque d’élasticité et d’hydratation se rencontrent également chez la femme jeune non ménopausée, provoquant des dyspareunies (douleur à la pénétration), des infections urinaires ou des mycoses à répétition.


Les troubles sexuels concernent toutes les femmes à tous les âges de la vie et peuvent être soit d’origine physique ou psychologique.

Les plus fréquemment rencontrés sont :

La Dyspareunie (douleur lors des rapports), les troubles du désir, les troubles du plaisir, le vaginisme (impossibilité d’avoir une pénétration par contraction involontaire des muscles périvaginaux), les troubles sexuels liés à la ménopause, post partum, les douleurs vulvovaginales.

La vulve est constituée du Mont pubis, du clitoris, des petites et grandes lèvres.

La médecine Esthétique intime féminine permet de traiter un grand nombre de ces symptômes, en Restaurant l’hydratation vaginale, le volume des grandes lèvres, en stimulant la zone du point G, en relâchant les muscles périnéaux dans le cas de vaginisme ; il existe une solution de manière à ce que la femme retrouve un bien être physique et psychique et puisse avoir une sexualité épanouie.

La Labiaplastie ou augmentation du volume des grandes lèvres :

Les grandes lèvres s’atrophient, diminuent de volume, s’aminçissent, s’assèchent avec les différents changements hormonaux, et la labiaplastie à l’acide hyaluronique permet de retrouver une bonne souplesse, une hydratation, un confort, un volume des grandes lèvres.

La technique consiste, après un examen clinique à injecter une quantité d’acide hyaluronique différente selon les femmes, au niveau des grandes lèvres afin de redonner souplesse, volume et hydratation.

Le Point G

Cette zone de la partie antérieure du vagin suscite toujours autant de débats, est situé entre 2 et 4 cm de l'orifice vaginal, derrière la symphyse pubienne ; il correspond à une zone plus ou moins grande selon les patientes d'une muqueuse granuleuse, différente du reste de la muqueuse vaginale. Il s'agit d'une convexité de la paroi antérieure du vagin, qui, après stimulation, procure un orgasme intense. Parfois, cette convexite n'existe pas ou disparaît (post-chirurgie, post-accouchement, post-radiothérapie, post-ménopause, perte de poids sévère...).

L'amplification de la zone G à l'acide hyaluronique permet de recréer une convexité au niveau de la muqueuse de la paroi antérieure du vagin qui le rend plus facilement accessible aux pressions et aux frottements pour découvrir ou retrouver des plaisirs intenses (orgasme vaginal). En effet, cette technique permet aux femmes clitoridiennes de les aider à découvrir un plaisir vaginal, plus intense et plus durable... ou pour les femmes qui ont déjà connues un tel plaisir, mais qui, après une chirurgie, un accouchement, une ménopause l'ont perdu.

Le Vaginisme :

Il s’agit d’une impossibilité totale d’avoir une pénétration par contraction involontaire des muscles périvaginaux.

La neurotoxine botulique permet en bloquant les plaques neuro motrices, de provoquer un relâchement musculaire couplée ou non à l’acide hyaluronique qui entraine une souplesse vulvovaginale.

 

La réhydratation Vaginale

La sécheresse vaginale liée à des troubles hormonaux, aux différents âges de la vie de la femme, entraine un inconfort, des cystites à répétition, des brûlures souvent responsables d’’une diminution ou d’un arrêt de la sexualité.

Les injections d’acide hyaluronique au niveau des parois vaginales permet d’apporter une hydratation, un bien être, une lubrification.

Il existe un acide hyaluronique, biorésorbable, entièrement dédiée à la santé intime des femmes qui permet de rétablir les conditions trophiques comme l’hydratation, l’élasticité, la tonicité, la sensiblité.

L’injection provoque une activité de la synthèse des fibres de collagène et d’élastine et ainsi créée une amélioration de la muqueuse vulvo vaginale.

La toxine botulique peut être utilisée dans certains stades de vaginismes.

Les indications :

  • Biostimulation et réhydratation de la région vulvovaginale
  • Hypotrophie ou Atrophie des grandes lèvres
  • Reconstruction des grandes lèvres
  • Dyspareunie ( par manque d’hydratation cellulaire )
  • Stimulation du point G

Technique :

La patiente est installée en position gynécoloqique.
Une anesthésie locale peut être proposée avant chaque injection pour assurer le confort.

Les injections sont faites avec des aiguilles très fines ou en mésothérapie.

Une réévaluation à 15 jours est nécessaire, et un entretien régulier tous les 4 à 6 mois.

A consulter dans cette rubrique
Tarifs
Tarifs
Contactez le cabinet
06 77 46 39 16
Posez une question au médecin
Remplissez le formulaire pour être recontacté